CLAP – Galerie d’art (Paraza) 2014

9385178

IMG_2034 rec ret

 

Olé a vu : Zineb Guérout et Reiner Gramlich au CLAP

Cette expo s’inscrit dans le projet initié par cette  galerie, « un présent pour le présent »,  réunissant à chaque fois un artiste allemand et un artiste français. Une façon très différente de marquer le centenaire de la guerre de 14, et dans le même temps, ne pas rester indifférent à la cette atroce boucherie. Aujourd’hui c’est  Zineb et Reiner qui sont aux cimaises,  une expo pleine de convergences et de divergences,  de paradoxes aussi. Zineb, originaire d’Afrique du Nord peint le silence et la lumière dans des noirs particulièrement réussis où, ça et là, émerge la couleur. Pour entrer dans son travail une série de papier vous accueille. Puis à l’étage, des grands formats où la couleur distillée à dose homéopathique, contraste avec les noirs ce qui donne à son travail une quiétude tout à fait communicative. Peut-être l’apaisement vient-il de sa façon particulière de peindre, tout à l’huile s’il vous plait…

Changement de ton pour Reiner le Bavarois, dont la peinture, véritable carrousel de couleurs, donne dans une conversation gestuelle qu’on croirait sortie d’un marché du sud de l’Italie  ou des Ramblas de Barcelone.. C’est vrai que le travail du Teuton est bruyant, la force guide le pinceau, il n’y a pas de transparence, tout se lit en direct, sans fioriture ni compromission. L’homme du Nord parle avec les mains, la femme du Sud cultive le silence..

Et cela donne une belle empoignade entre deux artistes qui travaillant avec le même intérêt pour l’acte de peintre,  en passant par des chemins radicalement différents arrivent aux mêmes conclusions.  Un grandécart pictural à savourer sans modération.    

JOMY  

 

Les deux artistes recadré

L’indépendant, 18 juin 2014 

Article Indépendant 18 6 2014 HD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *